Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bons plans

Accueil du site

Nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

 

Bressuire<>Thouars<>Tours : l'actu SNCF

 

Nantes<>Bressuire<>Poitiers Nouveaux TER : cliquez ici

Le guide des transports pour les étudiants : cliquez ici

 

Vous rechercher un horaire    au départ de Bressuire,    cliquez ici

Recherche

FNAUT : Fédération Nationale des Usagers des Transports
Association d'usagers dont le but est de défendre les usagers des transports publics et de participer à la promotion des trains et des cars.

 Pour être tenu informé des actualités par mail, inscrivez-vous à la lettre d'actualité à gauche de cet écran : rubrique "Vous prévenir"
Pour agir en faveur du transport public et du TER, ou simplement pour nous soutenir, adhérez à la FNAUT ! cliquez ici

Pour nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

Poitou-Charentes

 

 

logopoitouchbleu

Fédération  Nationale des Associations d'Usagers des Transports
www.fnaut-pc.asso.fr
Association régionale de défense des usagers des transports urbains, inter-urbains, régionaux et inter-régionaux

 

Vous souhaitez adhérer à la FNAUT : cliquez ici

3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 10:02
Même si Parthenay a pris tardivement le train en marche, la ligne Thouars-Parthenay-Niort a longtemps prospéré. Aujourd'hui, pourtant, elle ressemble de plus en plus à un simple chemin de traverse(s)…

Avec l'ouverture le 22 octobre 1882 de la ligne Saumur-Saintes par Niort (« NR » du 27 décembre), le rail pénètre à toute vapeur en Gâtine : le train dessert alors les gares de Saint-Loup, Gourgé, Parthenay, Saint-Pardoux et Mazières-Verruyes. L'arrivée du chemin de fer à Parthenay a certes eu des conséquences économiques mais aussi urbaines : en témoigne encore aujourd'hui l'avenue de la Gare, inaugurée en décembre 1882, longue de 436 m et large de 10 m ! Placée sur l'itinéraire Paris-Bordeaux des Chemins de fer de l'Etat, via Chartres, la ligne Thouars-Parthenay-Niort voit alors défiler chaque année des dizaines de milliers de voyageurs.
Côté fret, la gare de marchandises fait figure de véritable locomotive économique. Cet important trafic bénéficie notamment de l'essor des entreprises familiales locales. Sans pour autant toutes les citer, elles donnent au boulevard Quinet des allures de fourmilière du début du XXe siècle jusqu'aux années soixante. La scierie Calvet reçoit ses billes de bois puis expédie ses planches. Installée tout près, la quincaillerie Beauchamp réceptionne des wagons de matériel lourd et de charbon. Dans les années cinquante, Panzani fait venir des convois entiers de semoule de blé dur, depuis l'Afrique du Nord, et exporte de nombreux wagons de pâtes alimentaires.

Gare-Parthenay-Historique.JPG
 
7.200 tonnes de briques en 1953
 
La maison Fillon fait venir des trains d'arachide depuis Madagascar et Israël, destinés à sa brûlerie de cacahuètes installée avenue du Maréchal-Leclerc. Les Ateliers de la Chaînette se font livrer par rail des barres d'acier déchargées au moyen d'un pont roulant installé au-dessus du boulevard Quinet. La briqueterie Ayrault bénéficie même d'un embranchement ferroviaire particulier. La ligne connaît un trafic intense : en 1953 ont par exemple été expédiés depuis Parthenay 280 chevaux, 1.482 bovins, 1.729 jeunes porcs, 1.689 moutons, sans oublier 3.900 tonnes de pommes à couteau et 7.200 tonnes de briques… Mais derrière ces chiffres, se dissimule une réalité moins brillante. Vers 1925, il faut compter 7 heures pour effectuer le trajet Niort-Paris ! Pire, avec la création de la SNCF, la ligne Paris-Tours-Poitiers-Bordeaux est électrifiée à partir de 1938. Elle vient concurrencer directement la liaison Paris-Bordeaux, via Saumur, Parthenay et Niort.
En 1950, l'omnibus partant de Thouars à 7 h 15 n'arrive à Niort qu'à 8 h 57, après s'être arrêté treize fois… En 1980, on dénombre seulement vingt-deux passagers en moyenne sur chaque trajet Thouars-Niort. Les derniers trains réguliers de voyageurs sifflent à Parthenay le 27 septembre 1980. Aujourd'hui, l'entreprise Aubrun se fait encore livrer quelques wagons. Les convois de « cailloux » continuent de transiter par Parthenay… grâce notamment aux chantiers routiers ! Il faut bien que le rail s'oriente vers de nouvelles voies…

Cor. NR, Laurent FLEURET.

Repost 0
5 octobre 2006 4 05 /10 /octobre /2006 09:04

La ligne Nantes / Poitiers accessible aux personnes à mobilité réduite !

Les Régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes ont repris la gestion de la ligne autocar Poitiers / Nantes, jusque-là exploitée par la SNCF, le 11 décembre 2005. Avant même que ce transfert ne soit effectif, les deux Régions ont décidé, d’un commun accord, de densifier l’offre de transport dès le mois de septembre 2005, afin de répondre sans attendre aux besoins des étudiants. Alors qu'auparavant, le week-end, seuls des départs de Poitiers étaient proposés le matin avec retour de Nantes le soir, l'inverse est désormais également possible.

Avantage supplémentaire, l’acquisition de deux nouveaux cars de plus de 50 places, équipés d'une  plateforme automatique avec élévateur et de toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite.

A partir du dimanche 2 juillet 2006, grâce aux 2 emplacements disponibles dans les autocars, les personnes en fauteuil roulant pourront voyager sur tous les trajets entre Nantes et Poitiers.

Pour bénéficier de ce nouveau service sur la ligne régionale Nantes - Poitiers, il est impératif d'effectuer une réservation en appelant EFFIA Transport au 02.40.35.81.14

Les conditions de réservation sont les suivantes :

Pour un départ du mardi au samedi : réserver la veille avant 17h00,

Pour un départ le dimanche ou le lundi : réserver avant le vendredi soir 17h00

Des bus plus confortables et accessibles aux personnes à mobilité réduite un vrai plus pour la ligne d'autocar .... mais encore faut-il que les guichets leur soient accessibles pour acheter un billet ce qui n'est pas le cas à Bressuire!

Repost 0
28 mars 2006 2 28 /03 /mars /2006 15:09

La délégation bressuiraise de la FNAUT s'est rendue compte que les arrêts TER de Chiché et de Mauléon ne disposaient d'aucune information quant à leur desserte par les cars TER Poitou-Charentes.

En effet, ces deux arrêts ont été créés lorsque la desserte Nantes - Poitiers a été transferée du rail vers la route en 1976.

Comment un usager peut-il savoir où prendre le car TER dans ces deux villes ? Heureusement, la logique fait bien les choses... ces arrêts TER sont également desservis par les cars RDS du Conseil Général des Deux-Sèvres qui a lui posé des abris-bus.

La FNAUT a donc demandé à ce que soit régularisée la situation de ces deux arrêts par la pose de bornes TER sur lesquelles seront indiqués les horaires de passages des cars... Désormais, on attend les travaux !

 

 Arrêt RDS mais aussi TER de Chiché (Photo : Délégation bressuiraise de la FNAUT)

Repost 0
24 novembre 2005 4 24 /11 /novembre /2005 09:10

La forte hausse du trafic TER observée actuellement et simultanément dans nos deux Région Poitou-Charentes et Pays-de-la-Loire occasionne quelques dégâts collatéraux... dans les CAR TER.

En effet, nos adhérents et sympathisants nous signalent désormais quelques désagréments liés à la capacité strictement limitée des autocars. Un car ne pouvant pas circuler avec des passagers debout, quand il est plein, il est plein.

Suivant les circonstances, les usagers sont invités à attendre le car suivant, quand il y en a un, le car supplémentaire (quand la surcharge est chronique, les cars sont dédoublés), voire casés dans des ... taxis, aux frais des Conseils Régionaux bien sûr...

Plusieurs cars mis bouts à bout, cela ressemble à ... un train ! Peut-on espérer que cette situation de saturation des cars soit de plus en plus fréquente, pour qu'on se résolve à mettre plus de trains sur Nantes Cholet (en remettant en service une voie d'évitement sur Clisson Cholet ?) ? Voire réouvrir Cholet - Bressuire (en partie neutralisée)...

Usagers si vous connaissez ce genre de situation, faites-nous part de vos expériences sur la saturation des autocars, TER ou non, et sur les solutions mises en oeuvre par les transporteurs et les colectivités territoriales.

 

Photo : Arnaud Maria(http://ter.poitoucharentes.free.fr)

Repost 0
8 novembre 2005 2 08 /11 /novembre /2005 00:00

Depuis plusieurs années déjà, la FNAUT Poitou-Charentes réclamait de nouvelles liaisons entre Nantes et Poitiers. Les nouvelles liaisons mises en place depuis septembre 2005, sont un succès puisque les bus sont pleins. C'est un premier pas qui doit nous ammener vers un service plus complet.

En effet, sur cette axe, il existait jusqu'en septembre un aller-retour Poitiers-Nantes tous les jours :

  •  Poitiers 8h05 - Parthenay 9h05 - Bressuire 9h39 - Cholet 10h24 - Nantes 11h20
  •  Nantes 17h35 - Cholet 18h40 - Bressuire 19h25 - Parthenay 20h  - Poitiers 21h

Cet aller-retour permettait aux Poitevins de se rendre à Nantes mais l'inverse n'était pas possible.

Depuis septembre 2005, 4 nouvelles liaisons par car ont été mises en place le week-end :

  •  Le vendredi soir : Poitiers 17h25 - Parthenay 18h16 - Bressuire 18h50 - Cholet 19h35 - Nantes 20h32
  •  Le samedi matin : Nantes 9h20 - Cholet 10h21 - Bressuire 11h06 - Parthenay 11h39 - Poitiers 12h31
  •  Le dimanche après-midi : Poitiers 16h20 - Parthenay 17h11 - Bressuire 17h45 - Cholet 18h30 - Nantes 19h27
  •  Le dimanche soir : Poitiers 21h05 - Parthenay 21h56 - Bressuire 22h30
  •  Le lundi matin : Nantes 5h30 - Cholet 6h26 - Bressuire 7h11 - Poitiers 8h29

La FNAUT Poitou-Charentes se félicite du succès remporté par ces nouvelles liaisons. La prochaine étape de développement sur cette ligne devra comporter la généralisation de ces liaisons sur le reste de la semaine afin de pouvoir réaliser des liaisons domicile-travil entre Bressuire et Poitiers notamment. De cette manière un aller-retour Bressuire-Poitiers serait possible dans la journée.

Pour télécharger la plaquette sur les nouveaux horaires, cliquez ici.

Repost 0