Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bons plans

Accueil du site

Nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

 

Bressuire<>Thouars<>Tours : l'actu SNCF

 

Nantes<>Bressuire<>Poitiers Nouveaux TER : cliquez ici

Le guide des transports pour les étudiants : cliquez ici

 

Vous rechercher un horaire    au départ de Bressuire,    cliquez ici

Recherche

FNAUT : Fédération Nationale des Usagers des Transports
Association d'usagers dont le but est de défendre les usagers des transports publics et de participer à la promotion des trains et des cars.

 Pour être tenu informé des actualités par mail, inscrivez-vous à la lettre d'actualité à gauche de cet écran : rubrique "Vous prévenir"
Pour agir en faveur du transport public et du TER, ou simplement pour nous soutenir, adhérez à la FNAUT ! cliquez ici

Pour nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

Poitou-Charentes

 

 

logopoitouchbleu

Fédération  Nationale des Associations d'Usagers des Transports
www.fnaut-pc.asso.fr
Association régionale de défense des usagers des transports urbains, inter-urbains, régionaux et inter-régionaux

 

Vous souhaitez adhérer à la FNAUT : cliquez ici

29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 17:14

Voici une rentrée qui s'annonce mouvementés dans le nord des Deux-Sèvres ferroviaires.

Après les péripéties de notre TER début juillet avec des annulations en série, voici en avant première les nouveaux horaires du TER Bressuire-Thouars-Saumur-Tours tels qu'ils devraient être à partir de Décembre 2011 (clique sur l'image ci-dessous pour accéder au fichier en pdf). 

http://www.ter-sncf.com/Images/Poitou_Charentes/Tridion/tcm_30-64084_30-12142-64.jpg

bress-thouars-saumur-tours_tcm-30-64078.jpg

bress-thouars-saumur-tours_tcm-30-64078-1.jpg

bress-thouars-saumur-tours_tcm-30-64078-2.jpg

Ces changements d'horaires proviennent des changements d'horaires des TGV dont notre TER est dépendant. Ils ne sont pas définitifs mais peu de changements devraient avoir lieux.

A vos commentaires.

Repost 0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 13:35

Un TER qui circulait sur la ligne Thouars-Saumur, en direction d’Angers, est entré en collision avec une femme ce mardi matin 14 juin 2011 à 7 h 26 à hauteur de Varrains, au point kilométrique 291, sous le pont de la route départementale 93.

La femme est décédée. L’enquête de gendarmerie établira s’il s’agissait ou non d’un acte désespéré ou d’un accident.

Les vingt personnes qui se trouvaient dans le TER à destination d'Angers ont été prise en charge par la SNCF et ont terminé leur trajet en car.

Trois convois de fret ont été retardés de 3 heures. La circulation a été rétablie vers 9 h 50.

Article issu du site du Courrier de l'Ouest

infosTraficSNCF.gif

Les TER entre Bressuire - Thouars - Saumur et Tours seront probablement perturbés, renseignez vous en gare avant votre déplacement.

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 22:56

L'année 2011 s'annonce comme une grande année pour le mode ferroviaire sur le port de Nantes/ Saint-Nazaire. Le 15 mai 2011, le grand port maritime démarre l'exploitation en propre de son réseau ferré. La gestion des infrastructures est basculée sur lui par RFF (Réseau ferré de France). Ce sont 43 km de voies dont la propriété, comme dans les autres ports, lui a été transférée en 2008. En novembre 2010, il a reçu l'agrément de gestion par l'établissement public de sécurité ferroviaire.

 

Au terme d'un appel d'offres lancé l'été 2010, il a sélectionné celui à qui il déléguerait la gestion des circulations et la maintenance des voies. Il y avait deux candidats : SNCF et Europorte, filiale d'Eurotunnel. C'est ce dernier qui l'a emporté et qui a affecté une équipe de sept personnes. "C'est un marché public passé pour trois ans avec option pour deux ans supplémentaires. Nous abordons un nouveau métier. Le port veut conserver la possibilité d'internaliser à l'avenir certaines tâches, comme par exemple la maintenance", indique Alain Leblanc, en charge du ferroviaire au port.

 

Le port a terminé en mai 2010 le "bouclage" de son réseau passant par tous ses terminaux Ouest (multivracs, charbon, agroalimentaire, conteneurs et roulier) à Montoir. Entre 2010 et 2013, il va dépenser encore deux millions d'euros pour installer de nouveaux embranchements, selon les demandes des industriels installés sur le domaine portuaire. "Nous ne nous interdisons pas d'aller au-delà", précise Alain Leblanc. Une proposition aux industriels et logisticiens pour qu'ils n'hésitent pas à installer leurs entrepôts dans l'orbite des usines Airbus et des Chantiers de l'Atlantique voisins. Le port dispose lui-même de 70 ha réservés à la logistique derrière ses terminaux rouliers et à conteneurs. À Nantes/Saint-Nazaire, 1,5 Mt de trafic (céréales, ferraille, produits du bâtiment, produits énergétiques) transite pour le moment par fer. Le port de Nantes/Saint-Nazaire compte en particulier sur une nouvelle "virgule ferroviaire", à Savenay, pour faire mieux.

 

Des trains constitués à Montoir, jusqu'à 44 wagons, pourront bientôt rejoindre directement Rennes au Nord alors qu'ils devaient jusqu'ici "remonter" jusqu'à Nantes.

 

Repost 0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 19:14

index

 

 

Le 28 mars la Commission européenne a publié son nouveau livre blanc sur l’avenir du transport en Europe.


La transition du secteur des transports et les moyens pour y parvenir y sont décrits en grandes lignes. Cette publication affiche de bonnes intentions, mais la mise en œuvre politique, technique et financière à l’échelle nationale et locale ainsi que l’interconnexion à l’échelle européenne se heurtent souvent à des obstacles majeurs.


Le Réseau Action Climat France, la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’usagers des Transports), la FUB (Fédération française des Usagers de la Bicyclette) et Agir Pour l’Environnement souhaitent à la lumière de ce livre blanc européen, pointer les écarts existants entre les propositions de la Commission et la politique qui est menée actuellement en France pour rendre le secteur du transport plus soutenable.

 

 

- Télécharger l'étude

- Voir

 

 

LogoAPE1.jpg rac.gif bandeau nouveau logov2

 

LOGO-FNAUT192.jpg

Repost 0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 19:13

 

LOGO-FNAUT192.jpg

 

 

 

Pour la FNAUT, les mesures d’aide directe aux automobilistes renforcent leur dépendance à la voiture au lieu de les en libérer.

 

1 / La récente hausse du prix des carburants routiers a poussé le gouvernement à augmenter les déductions fiscales pour frais professionnels dont bénéficient 5 millions d’automobilistes. Le coût pour l’Etat, 115 millions, sera compensé par une taxation des compagnies pétrolières. Cette décision est doublement irrationnelle.

 

+ D’une part la revalorisation de 4,6 % du «barème forfaitaire kilométrique» accentue un privilège accordé aux automobilistes, le barème actuel surestimant déjà le coût d’usage de l’automobile d’au moins 30 % .


+ D’autre part elle ne rapportera qu’une somme dérisoire, une vingtaine d’euros en moyenne, à chaque automobiliste concerné et ne bénéficiera même pas aux ménages les plus modestes, qui ne sont pas imposés.

bouchons-420

 

La FNAUT attend plutôt du gouvernement qu’il lance une grande campagne d’information sur les alternatives existantes à la voiture et les avantages de l’écoconduite, qui permet à un automobiliste de réduire aisément et fortement – de l’ordre de 20 % - sa consommation de carburant et contribue par ailleurs à l’amélioration de la sécurité routière (qui se dégrade dangereusement depuis trois mois).

 

2 / Une tarification sociale du carburant a été proposée par plusieurs responsables politiques pour aider aux ménages modestes obligés de se loger en milieu périurbain ou rural, loin de leur lieu de travail et ne disposant pas actuellement de transports collectifs adaptés à leurs besoins. Une telle mesure, impraticable techniquement, serait un mauvais signal.

 

+ Une partie des automobilistes modestes peut se reporter sur les transports collectifs. Selon la RATP, la hausse du prix des carburants pourrait amener 30 millions de voyages supplémentaires par an sur son réseau, soit près de 100 000 voyageurs par jour. Comment faire la distinction entre les automobilistes réellement captifs de leur véhicule et les autres ?


+ Parmi les ménages modestes, beaucoup ne sont pas motorisés. Ce sont les plus pauvres, et leur mobilité est limitée par la pénurie de transport collectif. Mieux vaut que l'argent public soit consacré au développement du transport public, dont la présence sur l’ensemble du territoire est manifestement insuffisante.


P1020831.jpg

 

Les ménages modestes, obligés de vivre en milieu périurbain ou rural, loin de leur lieu de travail et ne disposant que de transports collectifs inadaptés à leurs besoins sont pénalisés par la hausse inéluctable du prix des carburants. Ils doivent être aidés par des mesures sociales générales ne privilégiant aucun type de consommation, non par des mesures spécifiques perverses susceptibles de les encourager à utiliser la voiture.

 

 

Communiqué du 12 avril 2011

 

Contacts presse : Jean Sivardière, président de la FNAUT 

Jean Lenoir, vice-président

Repost 0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 19:11

LOGO-FNAUT192.jpg

 

FNAUT Pays de la Loire                                                     FNAUT Poitou-Charentes

 

 

 

Communiqué de presse

 

 

Saumur - Thouars - Bressuire - La-Roche-sur-Yon : une infrastructure ferroviaire au potentiel inexploité, et donc en danger !

 

 

Les FNAUT Poitou-Charentes et Pays de la Loire (antennes régionales de la Fédération des Associations d’Usagers des Transports) ont rencontré mardi 19 avril 2011 monsieur le maire de Thouars, M. Patrice PINEAU, pour lui faire part de l’urgence de l’amélioration de l’exploitation de la ligne de chemin de fer Saumur - La-Roche-sur-Yon par Thouars et Bressuire, qui permettrait également de relier la côte vendéenne et l’agglomération tourangelle.


images-hors-pl-0750.JPG

La gare de Thouars

 

Les actions des Régions sont dispersées : la région Poitou-Charentes a mis en service une desserte Bressuire - Thouars - Saumur - Tours, tandis que la région Pays de la Loire assure une desserte minimum entre Chantonnay et La-Roche-sur-Yon, abandonnant à un autocar lent et peu fréquent les villes intermédiaires de Cerizay et Pouzauges.

 

Ainsi, de 1990 à 2008, la liaison La-Roche-sur-Yon - Bressuire, ayant déjà une offre ferroviaire squelettique, a vu son trafic ferré divisé par 2, avec un trafic chemin de fer et autocar sur cette ligne qui stagne depuis près de 20 ans !

Alors que le trafic TER régional a presque été multiplié par 3.


images-hors-pl 0738

Desserte autocar


À l’heure du carburant cher, il est nécessaire de mieux relier par le train toutes ces villes, qui ont le malheur d’être réparties dans 2, voire même 3 régions avec Tours, afin d’élargir les bassins d’emploi ou l'accessibilité aux écoles, développer le tourisme, maintenir les activités qui ont besoin de la voie ferrée, comme les carrières et désenclaver le territoire du nord des Deux-Sèvres afin d’y maintenir sa population.


images-hors-pl 0762Autre caractéristique de la ligne : le trafic fret en provenance des carrières...

 

Seul le train permet des liaisons qui soient à la fois rapides et confortables. Cependant, il faudra bientôt investir dans le renouvellement d’une infrastructure ancienne, qui dans le cas contraire risque de la faire disparaître. Monsieur le maire de Thouars a promis de se saisir du dossier pour mobiliser les autres territoires et autorités concernées.

 

Communiqué de Presse Commun

FNAUT Pays de la Loire

FNAUT Poitou-Charentes

 

images-hors-pl 0800 La ligne de chemin de fer Saumur - La-Roche-sur-Yon par Thouars et Bressuire, : un avenir tout trouvé ?

Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 18:25

tcm 28-23524 28-332-64

 

La SNCF et la mobilité embarquée, pas vraiment son fort ...


Pour avoir les horaires des trains sur mon iPhone il y a en principe Voyages-SNCF.com mobile et TER mobile.

 

Voyage SNCF est une application qui ne permet rien de plus que le site internet sauf que c'est beaucoup plus léger, mais pour la consultation des horaires et les itinéraires ce n'est pas terrible ...

TER mobile propose les horaires et les itinéraires.

 

TER mobile a des ratés  


En plus depuis la dernière mise à jour, TER mobile qui ne semble pas utiliser de technologies particulières, n'est plus compatible avec les anciens modèle restés en OS 3, comme les iPhone 3G par exemple.

Et cette dernière mise à jour ne fonctionne pas, enfin plutôt elle est pleine de bugs et à un fonctionnement très très très aléatoire ....... Lorsqu'elle fonctionne les horaires ne sont pas bons, plutôt fantaisistes !

 

 

Quand c'est exact, à l'heure et précis ... c'est Suisse


nv-technologie 0622nv-technologie 0623nv-technologie 0626

 

 

Résultat, j'ai installé l'application CFF mobile. Elle donne les horaires de tous les trains en Europe, TER, Express intercité et TGV ! Elle calcule les itinéraires, les horaires sont exacts et elle donne même le quai lorsque l'information est connue ! Et ça fonctionne !

 


nv-technologie 0619  nv-technologie 0620nv-technologie 0621

 

Là des copies d'écran (ça a fonctionné ce coup ci !)

Ma recherche sur TER SNCF, très simple partir le vendredi 11 février de Nantes et arriver avant 18H30

 

TER SNCF me propose quoi ?

 

Un train qui part à 18h00 et qui arrive à 19h00, déjà c'est plutôt mal parti .... Et avant ça, tout simple rien avant 7h du matin !

 

nv-technologie 0624nv-technologie 0625


Ah si un TGV à l'écart à 12h54 qui met 1h33 bizarre ...

 

C'est quand même incroyable d'être obligé d'utiliser une opalisation développée par les CFF pour les CFF pour avoir un service qui fonctionne correctement pour les chemins de fer français ! Tout simplement incroyable.

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:10

Qu'il s'agisse de fret ou de voyageurs, l'ADTFTS (1) milite pour que les trains circulent à nouveau entre Niort, Thouars et Saumur. '' Un pari sur l'avenir ''.

Reverra-t-on un jour des trains en gare de Parthenay, aujourd'hui déserte ? L'ADTFTS l'espère. Reverra-t-on un jour des trains en gare de Parthenay, aujourd'hui déserte ? L'ADTFTS l'espère.  - (Photo Archives NR)

L'association pour le développement du transport ferroviaire Thouet-Sèvre niortaise (ADTFTS) tient son assemblée générale ce soir à Parthenay (2). A l'initiative de Pascal Bironneau, conseiller général de Saint-Loup et aujourd'hui vice-président de la structure, voilà quatre ans qu'elle milite pour la réouverture de la ligne ferroviaire Niort-Thouars-Saumur. José Dailly, président depuis un an, explique qu'il ne s'agit pas là d'une utopie, voire d'une lubie. Arguments à l'appui, il assure au contraire que l'on est face à un axe très crédible de développement du territoire, pour les marchandises comme pour les voyageurs :

> F comme fret. « Plusieurs éléments nous font penser que le fret va se développer et que la ligne Niort-Thouars peut y contribuer. D'abord, le port en eau profonde de La Rochelle se développe et augmente son trafic. Il y aura probablement nécessité d'avoir une base arrière ». De plus, « la ville de Niort porte le projet de zone multimodale et a même intégré la réouverture de cette ligne dans son plan local d'urbanisme ». Enfin, « la construction de la future ligne à grande vitesse va nécessiter l'acheminement de gros volumes de ballast ». L'AFDTS opère déjà un lobbying auprès des carriers.

> V comme voyageurs. « Ces dernières années, il y a eu un véritable changement de comportement. De plus en plus de gens laissent leur voiture à la maison. Les lignes de bus mises en place par le Département ont dû être doublées. Si l'on remplit les cars, on doit pouvoir remplir les trains ».

> T comme tourisme. « Nous avons été récemment invités à Montreuil-Bellay par le Pays des vallées d'Anjou, qui nous a montré son intérêt pour la réouverture de cette ligne. Entre le Saumurois, la vallée du Thouet, le Cébron, la beauté des viaducs, il y a un potentiel touristique que peut servir le train ». D'ailleurs, à Thouars sera lancé en 2012 un train touristique à vapeur.

> E comme étude. « La Région a estimé à 80 millions d'euros la réouverture de cette ligne. Nous pensons que c'est largement surestimé. De plus, cette étude s'est bornée aux frontières deux-sévriennes et n'a pas pris en compte d'autres possibilités de développement, notamment vers le Saumurois ».

> C comme collectivités. « Elles sont de plus en plus à l'écoute. La réouverture de cette ligne est un vrai choix politique qui incombe à la Région. Mais les élus locaux et le Département doivent avoir voix au chapitre. Il faut oser ce pari sur l'avenir ».

> S comme signes. « Il y a par-ci par-là des signes d'encouragement dans notre démarche : la ville de Thouars qui a préservé son espace ferroviaire, où vient de s'implanter une société de réparation de wagons ou encore la ligne Poitiers-Chalandray qui vient d'être remise en état ».

nr.parthenay@nrco.fr

(1) Association pour le développement du transport ferroviaire Thouet-Sèvre niortaise. (2) Ce soir à 19 h 30 au cinéma le Foyer, suivie à 20 h 30 d'une diffusion-débat du film « Cheminots » de Luc Joulé et Sébastien Jousse, en présence de Jean-Paul Géhin, sociologue du travail et président de « Filmer le travail ».

à suivre

Voies en moins à la gare de Parthenay

L'AFDTS vient de prendre connaissance de la volonté de la SNCF de réduire le nombre de voies en gare de Parthenay. Elle vient de lui envoyer un courrier dans lequel elle exprime sa désapprobation : « En réduisant le nombre de voies, il y aurait impossibilité de réaliser des croisements de trains, nuisant à une bonne circulation entre Niort et Thouars par Parthenay ». De plus, « des trains de voyageurs ne sont pas autorisés à circuler sur des voies de service réduisant les possibilités de circulation en ce sens ».

Xavier Le Roux
Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 11:00

LOGO-FNAUT192.jpg

 

Communiqué du 18 février 2011

 

 

 

Le Schéma national d’infrastructures de transport (SNIT) : la FNAUT demande un ordre de priorité dans la réalisation des projets

 

La FNAUT estime que la deuxième version du projet de Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT), publiée le 26 janvier dernier, n’apporte aucun changement de fond par rapport à la première, datant de juillet 2010. A l’évidence, la « rupture majeure » et le « changement drastique de stratégie » ne sont toujours pas au rendez-vous.

 

Ignorant la hausse récente du prix du pétrole et la confirmation du réchauffement climatique au cours de la dernière décennie, le projet de SNIT maintient des investissements anachroniques tels que l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et 18 autoroutes qui ne serviront qu’à stimuler à contre-temps le trafic routier (seul le contournement de Tours a été éliminé).

  P1020831.jpg

 

Malgré l’intégration des « coups partis » depuis le Grenelle de l’environnement, la part de la route dans le SNIT (officiellement 7,8%) reste largement sous-estimée car de nombreux projets ne sont pas mentionnés ou sont financés par les collectivités territoriales.

Des projets d’un intérêt contestable, tels que la LGV Poitiers-Limoges et des canaux interbassins à grand gabarit, sont également conservés alors qu’il fallait concentrer l’effort financier sur les transports collectifs urbains et le rail.

 

Cette deuxième version du SNIT souffre des mêmes faiblesses que la première.


+ Le SNIT n’est pas un outil de planification. Toute prévision de ses impacts environnementaux à différents horizons et de leur conformité avec les engagements annoncés est maintenant soigneusement évitée.

 

+ Les financements ne sont pas garantis. L’enveloppe financière (166 milliards) n’a été réduite que de 4 milliards alors les projets du Grand Paris (32 milliards) ont été retirés du SNIT.

 

Par suite, et aussi parce qu’ils sont plus facilement phasables et intéressent davantage les élus locaux, les projets routiers se concrétiseront plus vite que les projets ferroviaires. On le vérifie avec la LGV Tours-Bordeaux dont le financement n’est toujours pas bouclé, la région Poitou-Charentes refusant sa participation.

 

Le SNIT affiche une priorité à la réutilisation des infrastructures existantes, mais de nombreux projets routiers (Roanne-Moulins, Toulouse-Castres, Troyes-Auxerre, Langres-Vesoul, Nancy-Metz, …) sont entérinés alors que des voies ferrées parallèles pourraient répondre à la demande après remise à niveau.

A part quelques projets très limités, les possibilités liées à la modernisation et au remaillage du réseau ferré classique sont ignorées : la réhabilitation insuffisante de ce réseau, faute de financement suffisant et pérenne, est pourtant une des causes majeures du mécontentement actuel des voyageurs.

 

tgvrhone

 

Le SNIT, qui ne fera même pas l’objet d’un vote du Parlement, nous distrait avec de grands projets ferroviaires (les branches Sud et Ouest du TGV Rhin-Rhône et la LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon constituent deux doublements concurrents de la LGV existante Paris-Lyon mais sont tous deux inscrits au SNIT).

Pendant ce temps, la SNCF se débarrasse de son trafic de wagon isolé, et le gouvernement généralise discrètement, par décret du 17-01-2011, l’autorisation de circulation des camions de 44 tonnes alors que l’évaluation de cette mesure n’a pas été rendue publique.

 

En conclusion, la FNAUT demande que le SNIT soit complété par un document définissant un ordre de priorité dans la réalisation des projets, afin que les décisions du Grenelle de l’environnement soient transformées en actes.

 

 

Contacts presse :

Jean Sivardière, président de la FNAUT : 04.76.75.23.31

Jean Lenoir, vice-président, téléphone : 01.48.73.84.81

Jean-François Troin, vice-président, téléphone 02.47.54.06.59

 

voir dossier de presse de la Fnaut

 

 

FNAUT - 32 rue Raymond Losserand 75014 Paris - téléphone : 01 43 35 02 83 - courriel : contact@fnaut.org 

Repost 0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 17:26

Des travaux induisent une interruption partielle des circulations ferroviaires de Bressuire à Saumur du lundi 10 janvier au vendredi 11 mars 2011.

Ces travaux consistent au remplacement de dix appareils de voies en gare de Saumur et au remplacement de rails, de traverses et de ballast sur plus de 3000 m en gare de Saumur, entre Villandry et Langeais et entre Saumur et Thouars.

Cliquez ici voir en savoir plus sur les modifications

De plus, en raison de travaux de modernisation des appareils de voie à Saumur du samedi 5 février au dimanche 6 février à 16h10, certains trains sont remplacés par des cars entre Bressuire et Saumur.

Modification du 5 au 6 février 2011

Ces informations sont une nouvelle fois disponibles sur le site TER des Pays de la Loire et pas sur le site TER Poitou-Charentes. Ce qui était regretté avec le départ de la responsable de ligne, se révèle donc exact : la ligne qui est gérée par la région SNCF Pays de la Loire n'est plus intégrée à la desserte de Poitou-Charentes.

Dès qu'un problème intervient sur la ligne, seul le site TER Pays de la Loire le communique et le site TER Poitou Charentes ne mentionne rien. Si un usager X de Bressuire ou Thouars cherche un horaire, il n'aura donc pas l'information des travaux !!

Car jusqu'à aujourd'hui, Bressuire ou Thouars sont en Poitou-Charentes !

infosTraficSNCF.gif

Repost 0