Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bons plans

Accueil du site

Nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

 

Bressuire<>Thouars<>Tours : l'actu SNCF

 

Nantes<>Bressuire<>Poitiers Nouveaux TER : cliquez ici

Le guide des transports pour les étudiants : cliquez ici

 

Vous rechercher un horaire    au départ de Bressuire,    cliquez ici

Recherche

FNAUT : Fédération Nationale des Usagers des Transports
Association d'usagers dont le but est de défendre les usagers des transports publics et de participer à la promotion des trains et des cars.

 Pour être tenu informé des actualités par mail, inscrivez-vous à la lettre d'actualité à gauche de cet écran : rubrique "Vous prévenir"
Pour agir en faveur du transport public et du TER, ou simplement pour nous soutenir, adhérez à la FNAUT ! cliquez ici

Pour nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

Poitou-Charentes

 

 

logopoitouchbleu

Fédération  Nationale des Associations d'Usagers des Transports
www.fnaut-pc.asso.fr
Association régionale de défense des usagers des transports urbains, inter-urbains, régionaux et inter-régionaux

 

Vous souhaitez adhérer à la FNAUT : cliquez ici

8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 13:45

« Défendre le service public et l'environnement »

L'association des usagers des transports espère toujours la réouverture de la ligne SNCF entre Fontenay et Niort. Photo : David Ademas 
L'association des usagers des transports espère toujours la réouverture de la ligne SNCF entre Fontenay et Niort. Photo : David Ademas

L'association des usagers des transports de la Vendée oeuvre pour développer les transports en commun. Les adhérents se battent pour l'ouverture de lignes ferroviaires dans le département.

 

Quels sont les objectifs de votre association ?

Nous tentons de développer les transports en commun en Vendée. Nos cinquante adhérents travaillent, notamment dans les comités de ligne, sur divers projets aussi bien ferroviaires, que sur l'accessibilité des personnes handicapées, sur les espaces piétonniers ou le covoiturage. Notre priorité est de défendre le service public et protéger l'environnement.

 

Quel regard portez-vous sur le réseau de transport dans le département ?

Nous nous opposons à certaines positions. Il y a de gros points noirs, notamment dans le Sud-Vendée qui reste enclavé. Nous préconisons depuis des années la réouverture de la ligne ferroviaire entre Fontenay-le-Comte et Niort.

 

Pour certains, le projet d'autoroute entre Fontenay et Rochefort serait une solution. Quelle est votre position ?

Nous ne pouvons pas être pour le développement durable et défendre un projet d'autoroute. Il faut diminuer l'utilisation de la voiture. Outre le souci environnemental, la sécurité routière est un énorme problème de société.

 

Votre volonté de réouverture de la ligne ferroviaire entre Niort et Fontenay n'est-elle pas utopique ?

On estime la fréquentation à près de 250 voyageurs pour sept allers-retours par jour. Mais l'État a bloqué ce projet qui devait aboutir en 2009 prétextant la dangerosité des passages à niveau. Ce dossier a été mal apprécié. Ce sont des cars qui assurent les trajets, ce n'est pas une solution d'autant qu'ils sont mal adaptés aux personnes à mobilité réduites. Le coût a été estimé en 2003 à 11,5 millions d'€. Le conseil général fait aussi barrage, c'est une position politique que nous déplorons. La députée des Deux-Sèvres, Geneviève Gaillard, doit rencontrer le ministre Dominique Bussereau le 27 juin et le président de la Région, Jacques Auxiette, s'est engagé à relancer une réflexion sur cette ligne.

 

Quels sont les autres dossiers prioritaires ?

Nous souhaitons un arrêt du train Nantes-Bordeaux dans l'ancienne gare de Velluire. Ça serait un plus pour le Sud-Vendée. L'infrastructure existe, ce n'est pas compliqué à mettre en oeuvre. On veut aussi voir la fréquence des trains augmenter entre La Roche et Bressuire. Il n'y en a seulement deux par jour. La SNCF reste frileuse en raison du coût d'exploitation. Mais cette ligne est sous-exploitée et c'est un projet crédible. Enfin, nous militons pour la réapparition d'une ligne ferroviaire estivale entre Tours et Les Sables. Cela éviterait de passer par Nantes. Là encore ce train est un besoin pour le bien-être des voyageurs.

 

Recueillis par Cyrille CALMETS.
Ouest-France

Partager cet article

Repost 0

commentaires