Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bons plans

Accueil du site

Nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

 

Bressuire<>Thouars<>Tours : l'actu SNCF

 

Nantes<>Bressuire<>Poitiers Nouveaux TER : cliquez ici

Le guide des transports pour les étudiants : cliquez ici

 

Vous rechercher un horaire    au départ de Bressuire,    cliquez ici

Recherche

FNAUT : Fédération Nationale des Usagers des Transports
Association d'usagers dont le but est de défendre les usagers des transports publics et de participer à la promotion des trains et des cars.

 Pour être tenu informé des actualités par mail, inscrivez-vous à la lettre d'actualité à gauche de cet écran : rubrique "Vous prévenir"
Pour agir en faveur du transport public et du TER, ou simplement pour nous soutenir, adhérez à la FNAUT ! cliquez ici

Pour nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

Poitou-Charentes

 

 

logopoitouchbleu

Fédération  Nationale des Associations d'Usagers des Transports
www.fnaut-pc.asso.fr
Association régionale de défense des usagers des transports urbains, inter-urbains, régionaux et inter-régionaux

 

Vous souhaitez adhérer à la FNAUT : cliquez ici

14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 09:19

Des lignes de bus pédestres pour aller à l'école et en revenir. Saint-Léger-sous-Cholet a tenté l'expérience, la semaine dernière. Bilan plutôt positif.

Il pleut. Mais ça ne dérange pas du tout les mômes qui rentrent de l'école. A pied. Sur l'une des trois lignes de pédibus testées, la semaine dernière, à Saint-Léger-sous-Cholet. Les mômes brandissent leur brassard. Les parents arborent une casaque jaune fluo.

Le pédibus ? C'est une façon d'aller à l'école et d'en revenir, à pied. Des trajets sont établis en fonction des endroits où habitent les enfants, avec des arrêts précis à des heures non moins précises. Des parents accompagnateurs les emmènent le matin et les ramènent le soir.

« Avant, je venais plutôt en voiture », reconnaît un jeune père. Il a tenté l'expérience d'accompagnateur jeudi soir et vendredi soir. Plutôt réussi. Marc Delayer, le directeur de Choletbus, est assez content. « 19 parents se sont inscrits pour accompagner une soixantaine d'enfants. »

Choletbus fournit la logistique et l'expérience. Les lignes et les arrêts ont été déterminés avec l'entreprise et les parents. C'est toujours Choletbus qui a fourni brassards et casaques.

Chance : à Saint-Léger, les petits de l'école privée terminent un peu plus tard. Ce qui permet à leurs copains du public de venir les chercher à la sortie. Malchance. Vendredi, ils ont attendu sous la pluie alors qu'aucun élève du privé ne prenait le pédibus. Tant pis.

Deux mamans regrettent : « Sur notre ligne, il n'y a pas grand monde. » De fait, elles accompagnent seulement trois enfants. Mais elles sont enchantées de l'opération. « On ne prend pas la voiture. C'est mieux pour l'environnement. Et les enfants sont en sécurité. »

L'un des enfants qu'elles accompagnent croise sa mère en voiture. Il pleuvait. Elle a cru que le pédibus ne fonctionnait pas. Le bambin lance : « Non. Je suis en pédibus. » Fiérot. Et attentif. A la petite copine qui s'avance un peu trop devant, ils lancent : « On ne passe pas devant le chauffeur ! »

Un bilan sera tiré de l'expérience. Elle pourrait être définitivement appliquée à la rentrée. D'ici là, d'autres écoles tentent le pédibus. A Cholet, l'école Molière a mis en place deux lignes qui fonctionnent chaque samedi jusqu'à la fin de l'année. Jeudi 7 juin, c'est Jeanne-d'Arc qui s'y mettra, pour une journée. L'école du Sacré-Coeur, à Trémentines, devrait essayer d'ici la fin juin.

Ouest-France

Le pédibus : un moyen de transport pour l'école qui permet de sensibiliser les enfants à l'environnement dès le plus jeune age en se passant de la voiture !

Partager cet article

Repost 0

commentaires