Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bons plans

Accueil du site

Nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

 

Bressuire<>Thouars<>Tours : l'actu SNCF

 

Nantes<>Bressuire<>Poitiers Nouveaux TER : cliquez ici

Le guide des transports pour les étudiants : cliquez ici

 

Vous rechercher un horaire    au départ de Bressuire,    cliquez ici

Recherche

FNAUT : Fédération Nationale des Usagers des Transports
Association d'usagers dont le but est de défendre les usagers des transports publics et de participer à la promotion des trains et des cars.

 Pour être tenu informé des actualités par mail, inscrivez-vous à la lettre d'actualité à gauche de cet écran : rubrique "Vous prévenir"
Pour agir en faveur du transport public et du TER, ou simplement pour nous soutenir, adhérez à la FNAUT ! cliquez ici

Pour nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

Poitou-Charentes

 

 

logopoitouchbleu

Fédération  Nationale des Associations d'Usagers des Transports
www.fnaut-pc.asso.fr
Association régionale de défense des usagers des transports urbains, inter-urbains, régionaux et inter-régionaux

 

Vous souhaitez adhérer à la FNAUT : cliquez ici

10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 10:22
“ Marche ou crève ” c'est le résumé de la politique sociale selon un syndicaliste. A Thouars pas question de crever ni d'avaler les couleuvres.
 

Déréglementation, libéralisation, loi du marché, rentabilité, tous ces mots déjà bien diffusés dans nombre de services publics font aussi leur trou à la SNCF. « Bientôt un conducteur de fret ne pourra pas conduire un train de voyageurs malgré les besoins du trafic. Comme à la Poste un agent au tri ne peut déjà plus passer la porte pour soulager le public qui attend au guichet » raconte Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT cheminot. Il était hier devant la gare de Thouars où plusieurs délégations de son syndicat (plus de 200 personnes) avaient fait le déplacement de toute la région. Les élus aussi étaient là : Jean Grellier, député ; Jeannine Zeekaaf, conseillère régionale; Patrice Pineau, maire. « Ségolène Royal a été invitée, mais elle n'est pas là ! On n'est pas Heuliez ! Mais bon, on travaille pas mal avec elle » constatait un manifestant un peu désappointé.


Un TER en gare de Thouars
 
Thouars, un symbole
 
Pourquoi la ville a-t-elle été choisie comme symbole du fret ? Ici plusieurs carrières nourrissent depuis longtemps les convois ferroviaires. Le caillou est un atout de poids. « Naguère nous pouvions former jusqu'à 22 trains par jour, et puis la direction ne pouvant plus fournir autant de wagons que nécessaire - alors que la demande restait vive - le privé a pris le relais. Il a même été encouragé pour cela. Les trains privés remplis de cailloux circulent beaucoup. Et nous, maintenant, on a du mal à faire six trains par jour » commente un cégétiste.

Dès lors la direction de la SNCF « dit aujourd'hui que nous devons regagner des parts de marché et sacrifier, pour cela, une partie de ce qui fait notre spécificité. Si on refuse, 53 emplois seront supprimés à Thouars. »

La petite ville du nord Deux-Sèvres, romantiquement et viscéralement attachée au rail, solidement syndiquée et combative est « un laboratoire parfait pour la direction. On constate déjà dans le privé une multiplication des accidents. Pour gagner de l'argent on rogne sur la sécurité. Si Thouars cède, toutes les gares céderont en France » dit Didier Le Reste « ce qui se passe là est fondamental pour l'avenir »

Partager cet article

Repost 0

commentaires