Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bons plans

Accueil du site

Nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

 

Bressuire<>Thouars<>Tours : l'actu SNCF

 

Nantes<>Bressuire<>Poitiers Nouveaux TER : cliquez ici

Le guide des transports pour les étudiants : cliquez ici

 

Vous rechercher un horaire    au départ de Bressuire,    cliquez ici

Recherche

FNAUT : Fédération Nationale des Usagers des Transports
Association d'usagers dont le but est de défendre les usagers des transports publics et de participer à la promotion des trains et des cars.

 Pour être tenu informé des actualités par mail, inscrivez-vous à la lettre d'actualité à gauche de cet écran : rubrique "Vous prévenir"
Pour agir en faveur du transport public et du TER, ou simplement pour nous soutenir, adhérez à la FNAUT ! cliquez ici

Pour nous contacter : bressuire@fnaut-pc.asso.fr

Poitou-Charentes

 

 

logopoitouchbleu

Fédération  Nationale des Associations d'Usagers des Transports
www.fnaut-pc.asso.fr
Association régionale de défense des usagers des transports urbains, inter-urbains, régionaux et inter-régionaux

 

Vous souhaitez adhérer à la FNAUT : cliquez ici

19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 16:04
La SNCF revoit l'architecture de ses tarifs. Elle introduit une segmentation entre les clientèles loisirs et professionnelles. Et si la société nationale assure que la nouvelle donne se traduit par une palette de tarifs réduits plus étoffée, et « sûrement pas par une augmentation déguisée des prix », de nouveaux suppléments font néanmoins leur apparition.

Un nettoyage de la grille tarifaire qui suscite la polémique ! Dans un contexte social assez tendu (plan de sauvetage du fret, loi sur le service minimum...), les syndicats de cheminots dénoncent « une augmentation masquée du prix du billet moyen à bord des TGV ». Certaines voix regrettent également que la tarification du chemin de fer ressemble de plus en plus à celle en vigueur dans l'aérien. Une évolution lourde qui ne doit rien au hasard, la SNCF devant lutter contre la concurrence croissante et imaginative des compagnies à bas prix (les « low cost »). De fait, elle met maintenant l'accent sur le prix du billet plutôt que sur l'éventuelle réduction consentie.

Présentée le 11 septembre et applicable aux trains à réservation obligatoire (TGV, Téoz), cette nouvelle grille entrera en vigueur le 7 octobre. L'une des principales nouveautés tient à la segmentation de l'offre entre les voyageurs professionnels et « loisirs ».

  • La gamme « loisir »
Elle intéresse ceux qui se déplacent pour raisons privées et s'articule autour de trois familles de billets, assortis de quelques « services à la carte » souvent payants (par exemple : prise en charge des bagages). La SNCF continuera de mettre sur le marché des billets Prem's « non échangeables, non remboursables » au prix unique de 17 euros pour les trains Téoz (contre au moins 20 euros jusqu'à maintenant) et 22 euros pour les TGV (contre 25 euros). Les cartes commerciales (Senior, 12-25 ans...) donnent pour leur part accès à davantage de paliers de réduction. Avant, c'était 25 % « garantis sur tous les trains » ou 50 % sur certains d'entre eux. À l'avenir, ce pourra aussi être 30, 40 voire... 60 % (carte 12-25 uniquement). Les billets TGV « loisir » font leur apparition : ils correspondent à « cinq barreaux de réduction » sur l'échelle des tarifs. En parallèle, la SNCF durcit les règles du jeu applicables à cette clientèle. Tout changement de billet effectué le jour du départ coûtera 3 euros (titulaires d'une carte commerciale) ou 10 euros (autres voyageurs « loisirs »). En outre, un billet non utilisé sera définitivement perdu après le départ : alors que le passager est actuellement remboursé au moins à hauteur de 50 %, il n'aura plus droit à quoi que ce soit ! Bref, sauf à être lourdement pénalisé, il va donc encore perdre en souplesse dans la gestion de son voyage.

  • La gamme « pro »
Ces billets pour la clientèle seront facturés 4 euros (en première) ou 2 euros (en seconde) au-dessus du tarif normal. En échange, la SNCF annonce que le client se verra proposer de nouveaux services. Mais si quelques-uns seront inclus dans le prix (par exemple, possibilité de changer son billet, sans pénalité, jusqu'au départ du train grâce à une ligne téléphonique dédiée), d'autres sont en option et payants (par exemple, réservation d'une place de parking en gare). Et, comme pour se rapprocher encore un peu plus des pratiques de l'aérien, la SNCF n'exclut pas de mettre un jour en service des voitures spécialement dédiées à la clientèle affaire. Très rentable, cette clientèle intéresse en effet bigrement l'entreprise ferroviaire. Quitte à trop la choyer au détriment de la clientèle « loisirs » ?

Avec cette nouvelle offre « qui permet d'étendre la gamme des tarifs réduits », la SNCF espère attirer 1,5 millions de passagers supplémentaires, dès l'an prochain. Elle reste cependant discrète sur les quotas de places à prix réduits qui seront attribués à chaque train. Parions qu'il sera toujours difficile de dénicher une place « à prix cassé » lors des périodes de pointe. La SNCF le reconnaît d'ailleurs à demi-mot : les trains qui se remplissent mal sont bien la cible privilégiée de cette grille tarifaire relookée.

Arnaud de Blauwe - Que Choisir

Partager cet article

Repost 0

commentaires